Un pensionnat pour des élèves très spéciaux.

 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

• Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 5
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Dragon
Groupe:
Chambre: N°xx
• Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! Vide
MessageSujet: • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! EmptyLun 12 Aoû - 1:06



Rousseau Matt

♦ Nom Complet: Matt Rousseau
♦ Âge: 214 ans
♦ Espérance de vie : 780 ans
♦ Date de Naissance: 01/09
♦ Race: Dragon
♦ Origine: Française
♦ Classe: Terminale
♦ Option: Art je peux ?
♦ Avatar Utilisé: Hiccup (grown up) from How To Train Your Dragon 2 drawing by Kazeki on DA

Dans le miroir

♠ 1m76 • 72kg • cheveux bruns • yeux verts • taches de rousseur ♠

Matt est un dragon, mais il a vite compris au début de sa vie qu'il pouvait se changer en bipède sans poils, plumes ni écailles, avec seulement une épaisse fourrure sur le haut de la tête, se tenant debout. Je dois vous dire que sur le coup, il était choqué. Mais il sait maintenant que c'est sa seule façon de survivre dans ce monde pour vivre en communauté. Sans ce pouvoir inné, il devrait être solitaire,  et cette idée ne lui plait absolument pas. Le truc aussi c'est qu'il vivra bien plus vieux qu'un humain, d'ailleurs il devrait déjà être mort si c'était le cas. Mais son métabolisme est différent, pour l'instant c'est encore un ado, du genre bientôt 18 ans. Brefons, je décris oui. Il n'est pas vraiment très grand, mais possède en tout cas une bonne silhouette, car il aime bien la compétition, la vitesse et la natation, ce qui lui forge une musculature agréable à regarder, sans abuser. En fait pour résumer grossièrement, il est sexy. Ses cheveux épais sont certes indomptables mais ils lui donne un charme de buisson tout à fait ravissant. Oh, il a bien cette petite natte sur le côté droit à l'arrière de son crâne, juste parce qu'une fois il s'ennuyait, pour le fun, mais il l'a gardé. Il possède une mâchoire carrée, donc un visage tout à fait masculin, un nez que je qualifierai de « cool », des lèvres fines et de beaux yeux verts. Ajoutez à sa peau pas très bronzée plein de petites taches de rousseurs et de grains de beauté, plus ou moins partout. Et malgré sa nature reptilienne, son apparence est totalement humaine, dentition normale, rétine ronde, pas de cornes ni d'ailes, juste un guguss fun. Je vais pas non plus le décrire pendant dix pages, passons à la suite.
Son style vestimentaire est assez large. Vestes longues, courtes, en tissus, en cuir, débardeurs, t-shirts à manches courtes ou longues, pulls en laine, hoodies, bref. Bon j'avoue qu'il ne porte quasiment que des jeans, après avoir essayé bon nombre de choses, c'est ce qu'il trouve le plus confortable, en plus c'est passe-partout. Mais il en a des délavés, des noirs, des bruts, bleu clair, foncé, bref, toute un garde-robe. Et c'est pas parce qu'il est coquet et qu'il veut faire passer une bonne image de lui, son image il s'en tape, il aime juste le fait d'avoir des vêtements, il trouve ça marrant comme invention humaine, les vêtements, la pudeur. Un dragon ne porte pas de slip. Mais un humain tout nu c'pas beau comme ça, dans la rue, àpwal. En plus ça résiste pas au froid, alors Matt s'amuse en s'habillant, surtout pour les hauts, car il en a beaucoup, des colorés ou bien des plus discrets, mais ça lui fait toujours plaisir d'en recevoir un par exemple. Niveau accessoires il se lâche aussi, écharpes fun, bonnets avec oreilles et cornes de dragon, rien que pour le clin d’œil, mitaines, chaussettes dépareillées, il s'amuse trop avec ses vêtements ce mec.


♦ longueur complète de 103cm • longueur corps de 57cm • longueur de la queue de 46 cm • envergure de 243cm ♦

Grossomodo ce dragon est un gros chat à écailles avec des ailes et des cornes. Visuellement parlant quoi. Ce qui est amusant c'est qu'ils possède les mêmes taches de rousseurs et les même yeux que lorsqu'il prend forme humaine. C'est un petit dragon d'environ un mètre du bout du museau jusqu'à la pointe de la queue et d'une envergure de deux mètres quarante est plutôt court sur pattes et a un petit ventre rond. Son cou n'est pas non plus très long, sa tête est assez ronde et son museau est plus carré. Ses oreilles ne sont pas visible, comme les chouettes, à la place on trouve deux paires de cornes à l'arrière de sa tête, il ne peut pas s'en servir pour attaquer car elles vont vers l'arrière. Sa mâchoire est carrée et il possède une rangée de dents pointues, étant principalement carnivore. Sous son menton se trouve une dernière petite corne, qu'il utilise pour fendre les os de ses repas. Les écailles couvrants sont corps sont lisses et de couleur verte. Sur le dos certaines sont plus foncés, et les plaque osseuse sur le haut de son dos sont souvent plus clairs. Ses ailes ne sont qu'une fine membrane fragile sur une armature en os légère, mais il est très agile en l'air et s'amuse très souvent à traverser les couloirs remplis de monde sous cette forme, histoire de doubler tout le monde. Et oui, il ne perd pas son côté blagueur. Quand à sa queue, elle est légèrement plus courte que son corps et se termine en pointe, de la même membrane que ses ailes.
Il a encore un bon nombre d'années à vivre, et est à un âge qui correspond un peu à l'adolescence, un peu foufou. Ah, une dernière chose. Matt n'est pas un cracheur de feu, d'ailleurs il ne possède pas de pouvoir très puissant, il peut, et seulement sous sa forme de reptile, se camoufler dans tout environnement, changeant la composition moléculaire de son corps, ainsi il pourra recouvrir son corps d'herbe pour se cacher dans une pelouse par exemple, ou en pierre pour se fondre dans un rocher. Il ne peut néanmoins pas se transformer en foudre, feu, et tous ces éléments. Ni en boue, car c'est trop liquide. Il lui est également possible de cracher un peu d'acide et d'hypnotiser ses proies en les regardant dans les yeux. À force d'entrainement il est également devenu très agile dans les airs comme sur terre et évite facilement de se faire marcher dessus lorsqu'il ne vole pas.



Dans la tête

+ accueillant • amusant • blagueur • créatif • débrouillard • direct • énergique • impulsif • rat de bibliothèque • toujours prêt à faire une connerie
& bagarreur • gourmand • hyperactif • possessif • râleur • têtu -

Malgré son air de beau gosse/briseur de cœurs, Matt est une personne super agréable qui n'a pas la grosse tête à cause des quelques filles qui n'en peuvent plus dès qu'elles le voient, ça le gène même un peu, au fond de lui. Mais il ne va pas se plaindre d'être sexy, naméo. C'est quelqu'un d’accueillant et d'amical, qui aime bien passer du temps avec les gens sympa, et déteste la solitude. Non il ne la déteste pas, il la craint, oui, il a peur de la solitude, grosse phobie d'ailleurs. Seul, il devient mentalement impuissant et tremblote dans son coin. Enfin, quand je dis seul, c'est par exemple quand il sait que personne n'est plus là, si ses amis d'aujourd'hui venaient à disparaître, alors il serait seul, même entouré de millions de gens.
Mais à ce jour, Matt possède toute une flopée d'amis qu'il s'est faite au cours de ces deux dernières années au lycée des anonymes, et il est prêt à entamer une nouvelle année, pour faire encore plus de conneries. Car oui, gros blagueur ce type, il a un bon humour et c'est pour ça qu'il aime les gens, parce qu'ils l'aiment bien et qu'ils ne l'embêtent pas, alors il aime bien les humains, la plupart.
Contrairement à ce qu'on pourrait croire en le voyant, surtout avec sa nature de super-actif, il adore la littérature française et l'art, sous toutes leurs formes, mélangées parfois même. Ce qui le rend très créatif, il possède également un grande imagination car il a vu beaucoup de choses depuis sa naissance, l'évolution de l'homme notamment. Bref, derrière un livre, c'est quelqu'un de très sérieux, en plus il doit porter des lunettes pour lire, et il adore traîner dans les bibliothèques dans sa petite forme de dragon, allongé sur une table en lisant un livre. En tout cas, les cours de français, ça le dérange pas. Il est aussi très débrouillard, car il n'a jamais eu d'aide parentale, puisqu'il est un né d'un œuf abandonné. Mais ça ne le dérange pas plus que ça, c'est dans ses gènes, la race dont il fait partie abandonne les œufs à eux-même, c'est out à fait normal donc. Mais ça lui a forgé le caractère, il sait faire bon nombre de choses, sous forme humaine comme draconienne.
Matt est également toujours en action – sauf derrière un livre – et il ne se passe pas une journée où il ne fasse rien ou reste enfermé dehors, il faut qu'il court, qu'il se dépense, qu'il fasse des farces à ses amis, aux inconnus même s'il se sent d'attaque. Il aime beaucoup ça, faire le con, et c'est justement pour ça qu'il est assez connu dans le lycée tout entier. Avec cette énergie vient son coté direct, il n'hésite pas, ou ne réfléchi pas, ça dépend, mais il dit à peu près tout le temps la vérité, pourquoi mentirait-il de toute façon. Et puis il est impulsif aussi, alors peut-être que c'est pour ça que vous l'avez vu un jour avec une horrible chemise rose et verte qu'il n'a porté qu'une fois, sur un coup de tête. Ça arrive souvent ça, tiens. De toute façon, il aime tout. Haha, oui tout, même pour la nourriture. De nature carnivore, le fait qu'il se transforme en humain le rend carnivore, ou plutôt omnomnomnivore. Il mange vraiment de tout, tant que ça se mange et que ça a du goût. Surtout des pâtisseries, et de la viande ou du poisson cru. Ah, ça, c'est le naturel qui revient. D'ailleurs il a toujours quelques réflexes de dragon, grogner lorsqu’il est mécontent, frotter sa joue à ceux qu'il aime, ou d'autres trucs que je n'ai pas en tête.
Il se bat souvent, bien qu'il ne cherche pas les embrouilles. Mais il est têtu, alors ça n'arrange pas quelques débats, en plus il râle, ce qui énerve certaines personnes et son hyperactivité est parfois mal vue. Pourtant lui il se plait bien, comme ça, un peu tordu, un peu foufou, il aime surtout découvrir des choses et apprendre des coutumes humaines, c'est comme les vêtements, il surkiffe.
Évidemment, il est possessif ce dragon, et possède un trésor, pour lui tout seul, selon lui. Son trésor à lui, rien qu'à lui et à personne d'autre, c'est Merry Hudson, l'hybride raton laveur accro au thé. C'est sa meilleure amie et il adore l’entraîner avec lui dans ses délires un peu foufou. Voilà vous savez, elle a beau être très jolie, mais je doute qu'il ne vous laisse partager. Avant de la croiser, son trésor, c'était de l'or, des bracelets, un collier et une boucle d'oreilles. Mais dès qu'il a commencé à voir qui elle était, il a tout balancé par terre et décidé que ce serait elle désormais, son trésor.

Dans le passé
Vous voulez mon histoire ? D'accord, mais je veux un éclair au chocolat noir et un nouveau t-shirt en échange. Aller, je commence. D'ailleurs, avant qu'on commence, sachez qu'en tant que dragon, j'ai une très grande mémoire, et mes souvenirs commencent dès ma sortie de l'oeuf, ne faites pas cette tête-là, c'est pareil pour la moitié des gens de mon espèce !
Je suis né un jour de pluie, ça m'a surpris, dans la coquille, j'avais toujours entendu le bruit de la pluie comme lointaine, mais alors que ma tête prenait l'air pour la première fois, des milliards de petites gouttes tombaient sur mon museau. Maintenant, vous pensez quoi ? Que ma mère m'a attrapé par la peau du cou et m'a lavé avec amour. Non. Pas du tout. J'étais seul, mon œuf était simplement posé dans le nid d'un oiseau qui tirait une gueule pas possible. Le temps de sortir complètement de mon enveloppe et il avait fait quelques pas en arrière, je lui ai sauté dessus et l'ai dévoré. Premier repas, premier souvenir. Oh mais c'est tout à fait normal pour moi de ne pas avoir eu de famille, je ne m'en plains pas ! C'est dans mes gènes je crois, les femelles pondent et s'en vont, garantissant tout de même un premier repas pour leur enfant, mais c'est tout. Le ventre plein, je n'ai alors plus rien fais jusqu'au lendemain à part dormir, je dormais beaucoup au début de ma vie, dans les arbres. Descendre de l'arbre de trente mètres de haut fut une autre affaire, à peine né que je voulais déjà voler, téméraire je suis, comme toujours. Heureusement qu'il ne pleuvait plus à ce moment-là d'ailleurs, ça aurait peut-être été un peu plus problématique. Bref, m'élançant du haut de l'arbre, le vent m'a porté jusqu'au sol, c'était très agréable comme sensation, le sentiment d'être libre, je l'éprouve encore aujourd'hui dans le ciel.
Il y a deux cents ans, vous devriez le savoir, la France n'était pas comme aujourd'hui, pff, c'est quoi cette phrase de vieux, je suis encore tout jeune. Et oui, Bonaparte, les guerres, les trucs et les machins, tellement de choses en moins, tellement moins de gens. Tiens d'ailleurs, parlons-en des gens, c'était quoi ces trucs horrible ? Sur deux pattes, sans poils, sans plumes, sans écailles. Ni ailes ni cornes, seulement une simple touffe de « cheveux » comme on le dit si bien dans cette langue chelou où il faut utiliser des milliers de sons. Bien trop compliqué pour un petit dragon ce langage, il m'était impossible de le parler. J'ai découvert une dizaine d'années plus tard que j'avais les capacités à me changer en eux. Pareil, une tête, des bras, des jambes, des cheveux même. Il ne me manquait que quelques choses, la parole, des vêtements, des petits trucs cons comme ça. Surtout qu'à cette époque je devais avoir, laissez moi compter, l'âge d'un enfant de cinq ans, ou quatre, enfin un truc du style. J'avais toujours vécut seul jusqu'à cette transformation, mais cela changea, je fut recueilli par une femme d'âge avancé, seule, alors que je me baladais tranquillement, c'était le printemps, et j'étais tout nu à la lisière de la forêt. En même temps, les vêtements ne poussent pas sur les arbres. Je ne vais pas non plus vous raconter mes deux cents quatorze ans d'histoire dans les moindres détails. Cette femme s'est occupée de moi, me nourrit, me lava, m'habilla, m'instruit. Elle ne posa pas de questions et s'occupa de moi comme si j'avais été son propre fils. Je pense que son fils justement, était mort d'une maladie ou quelque chose comme ça, et son mari tué à la guerre.
Il fallut bien qu'un jour je lui avoue que je n'avais rien d'humain, à part une enveloppe. Je pensais qu'elle comprendrait, qu'elle accepterait, elle montrait chaque jour plus d'amour pour moi. Mais se fut tout autre chose, elle me chassa à coups de patates et je m'envolais en pleurant, tentant d'esquiver ses tirs. Aujourd'hui je hais cette bonne femme, je suis de nature solitaire. Je nais, je vis, je trouve une compagne d'un été et je suis à nouveau seul, et cela se répète jusqu'à ma mort. À cause d'elle, je me suis habitué à la compagnie des autres, des humains, d'autres enfants. Être seul me rendait triste, j'étais perdu, j'essayais d'être remarqué, petit enfant seul dans les rues pavées de Paris.   Mais en ces temps, personne ne se souciait de moi, Napoléon mourrait l'année suivante, et le petite garçon qu'on regardait du coin de l’œil fut oublié. J'ai abandonné, pendant longtemps, l'environnement humain. J'ai trouvé un coin dans une forêt, bordée de falaises, je pense qu'en face se trouvait l’Angleterre, mais je ne suis jamais allé vérifier. J'étais seul, et même si c'était dans ma nature, jamais je n'ai retrouvé le confort des jours de ma naissance. Je ne me sentais pas bien, j'avais besoin d'une autre chaleur que celle du soleil, je voulais un ami, des amis, une vie qui vallait le coup d'être vécut, entre humains, je pourrais bien m'entendre avec eux. Plus de cent cinquante ans que je n'avais pas bougé d'un pouce de mon territoire, chassant quelques oiseaux, croisant par hasard d'autres êtres comme moi. Des fées, des lutins, je me souviens même d'une sorte de chaton noir maléfique, mais il a finit dans mon estomac celui-là. Quoi me regardez pas avec cet air, c'est vachement bon la viande de chat ! Vous avez juste jamais goutté, c'est tout. Pis je suis carnivore, alors si ça vous dérange je vous crache dessus et vous êtes mon repas pendant plusieurs jours, ça vous va ? … Haha, vous en faites pas, je ne mange pas d'humains ! Vous auriez du voir votre tête, aller, souriez un peu, je continue.
Seul et triste. J'en avais marre de cette solitude pourrie, je voulais des gens, peut-être que la nouvelle personne à la tête de la France m'accepterait, un roi ça aime les dragons non ? Et puis, « l'ami du roi est un dragon » ça déchire. J'étais certain qu'il aurait aussi quelques pièces d'or pour ajouter à mon bracelet. Je l'avais trouvé autour du bras d'un vieux squelette moisi dans ma forêt, mort depuis longtemps ce vieux. Du coup je lui avait pris, trouvant mon premier trésor, j'étais vachement content ce jour-là. Bref, j'ai quitté mon foyer, et une fois au-dessus des arbres, je me suis rendu compte que la bonne vieille france datant de plus de cent ans était partie en fumée. Littéralement, des épais nuages de fumée au-dessus des grandes villes, comme Paris. Quand je suis revenu, il y avait d'énormes bâtiments, des boites de métal qui avançaient toutes seules, oui bon, c'était des voiture, mais moi j'en avais jamais vu, no comment, c'était des boites. Franchement sur le coup ça m'a fait peur, je n'imaginais pas que ça puisse autant évoluer en cent ans.
Bref, je m'en suis vite remis, reprenant forme humaine et me fondant dans la masse. Un ado de quatorze ans devait aller à l'école apparemment, la police me repéra, me demanda où étaient mes parents, bien sûr je dis que je n'en  avais pas, on me plaça dans un établissement rempli d'autres humains sans parents, on m'offrit d'autres vêtements que ceux que j'avais trouvé. Et c'est alors que je découvris les études, la littérature, le cinéma, avec d'autres gens de mon âge, enfin, physiquement. Je n’eus sincèrement aucun mal à me faire des amis, les filles me trouvaient mignon et les garçons cools, c'était vraiment bien. À partir de ce moment je n'ai que des bons souvenirs, sauf peut-être quand mes camarades vieillissaient, devenant adultes, je restai jeune. Cela ne me posa pas énormément de problèmes, j'avais juste à changer de ville, et recommencer une nouvelle vie. Contrairement à ce que vous pourrez penser, ce n'était pas très dur. Haha, je me souviens de ces vêtements des années 70, on étaient tous des hippies dans l'âme, en fin de collège. J'ai découvert tellement de la culture française ces années-là, j'aimais absolument tout découvrir, d'ailleurs c'est toujours le cas aujourd'hui, je suis entrain de reluquer votre veste, c'est quoi cette forme ? Ça à l'air vachement confortable ! Euh, oui, pardon, mais j'aime bien les vêtements moi quoi, c'est trop fun comme concept ! Les années passèrent vite, la technologie apparut, c'est vraiment drôle de voir évoluer tout ça. Les années 80, puis l'apparition du jeu vidéo, j'y pris goûts avec des amis ! Sérieusement c'était une véritable révolution au début ! 1990, 2000. Je m'amusais tellement que tout ça passait très vite pour moi.
MAIS, il a fallut au bout d'un moment que je rentre au lycée, après de nombreuses années à faire et re refaire et encore refaire le même cycle, ralala, je pense tout savoir sur la guerre mondiale. De A à Z, par toutes les autres lettres. Je voulais un lycée cool, au moins pour mon premier, puisque bien sûr je devrais en changer pour ne pas que l'on remarque que je ne vieillissais pas, avouez que ça serait con. La chance me souriant, et en fouillant un peu, j'ai trouvé un endroit où je pourrais étudier autant que je le voulais, socialiser et vivre tranquillement sous ma forme écailleuse : l'académie des anonymes ! Roh purée ce que ça sonne cool comme nom. J'ai postulé, j'ai été pris, j'ai trouvé ça cool encore plus. Comme d'habitude je me suis rapidement fais des amis, et par dessous tout, je pouvais enfin être entièrement moi-même, m'extasier devant une forme originale de fourchette et voler dans les couloirs.
Vous savez donc, j'ai beaucoup de souvenirs. Et j'ai un trésor. Mais je pense qu'un de mes meilleurs souvenirs dans ce lycée, c'est la première fois que j'ai croisé cette fille, enfin, l'hybride. Merry Hudson le raton laveur. J'étais comme scotché, heureusement qu'elle ne m'avait pas vu, nope, je faisais une sieste dans un arbre. Et là pouf, j'ouvre les yeux, et je tombe sur elle, rayonnante et lumineuse, comme une pièce d'or. Non, en fait bien plus jolie qu'une pièce d'or. Il m'a suffit de la recroiser quelques fois pour trouver le bracelet que je portais et les quelques autres trucs totalement fades en les comparant à elle. Elle est trop mignonne ! Bref, je me demandais comment faire pour l'approcher et l'avoir pour moi, passer dur temps avec elle. Me regardez pas comme ça, vous savez pas ce que c'est, un trésor. Comme j'avais eu l'habitude que certaines filles s'évanouissent presque quand je les regardais, je me suis dis que je pourrais lui demander de sortir avec moi, ou cette connerie d'amour entre humains. Donc voilà, je suis allé lui parler, ses amies ont gloussé et sont parties, franchement elles auraient pu rester, j'avais honte de rien. En plus y'en avait une qui me zyeuttait avec ses grand yeux bleu d'un air jaloux, peut-être que Merry était déjà son trésor. Boarf, j'm'en fou, elle a rien dit. Bon j'arrête de dire de la merde et je fini ça sérieusement, j'ai envie d'aller à la blibliothèque après votre connerie d'interview. Ca s'est passé comme ça, en gros.
« Salut...euhm...est-ce que tu voudrais sortir avec moi ? »
Je la regardais dans les yeux, elle m'a regardé aussi. Puis elle a explosé de rire. Mais vraiment, un fou rire de fou ! Moi je bougeais pas, sceptique, je voyais pas ça comme une réponse alors j'attendais juste qu'elle parle, elle m'a dis ça.
« Désolée...haha ! Ça arrivera sûrement jamais ça, désolée ! »
Et moi, ben ça m'a pas plus, mon trésor voulait pas rester avec moi, ça allait pas être cool. Parce que je peux pas la prendre dans mes pattes et l'enlever dans ma grotte, de une parce que ma patte couvre même pas entièrement son visage et que j'avais pas de grotte. Mais elle avait l'air de vouloir que je reste, même si elle riait beaucoup à ce moment-là. Elle continua et me dit qu'elle m'invitait boire un truc. Donc elle m'a choppé la main, m'a emmené dans un café et on a bu un coup en parlant. On a parlé un peu de moi, un peu d'elle, faisant connaissance tranquillement. Je lui ai dit que j'étais un dragon, et donc elle m'a demandé quel était mon trésor. Je ne pouvais pas lui dire à ce moment, elle aurait sûrement prit peur et serait partie. Et ça ça aurait pas été cool. Je lui ai juste dis que mes bracelets d'or, je les avais jeté quelques jours avant, sans leur trouver aucune valeur. Ce qui était vrai d'ailleurs, mais je ne lui ai pas dis que c'était elle que je gardais pour moi. On a fini notre verre, on est sorti, je voulais rentrer au lycée avec elle mais avant que je ne fasse quoi que ce soit elle m'a embrassé. Ah ouais, comme ça, pour le fun. Comme je m'y attendais vraiment pas et que j'avais jamais embrassé personne de ma vie, j'ai juste subit son baiser en bougeant les bras comme un débile. Ça n'a duré que quelques secondes, mais ça m'a coupé le souffle. Elle passa ses mains sur mes épaules, me sourit, et dit.
« Non, jamais ! »
Et elle est partie. J'ai rien eu le temps de faire ! Enfin bon. Après ça nous sommes devenu très bon amis, et le somme encore aujourd'hui.
L'année d'après, moi j'étais tranquillement en français entrain d'écouter la prof, buvant ses paroles, et Merry qui était assise à côté de moi m'a demandé si j'avais trouvé mon trésor. Sans vraiment réfléchir j'ai dis que oui, ce qui était vrai. Elle m'a demandé d'en dire plus, j'ai soupiré, me suis tourné rapidement -j'avais failli en perdre mes lunettes d'ailleurs- et lui ait dis, que c'était elle. D'un air très sérieux je crois. Je n'ai pas entendu ce qu'elle a dis après, j'étais vraiment à fond dans le cours.
ENFIN. Maintenant, j'ai finalement terminé, ah non. Oui donc après ce jour, rien n'a changé, elle est toujours ma petite protégée rien qu'à moi, et nous allons rentrer en terminale tiens aussi, en septembre. Bon, moi j'vais m'barrer, hein, parce que j'en ai marre de rester collé à ce fauteuil, j'vais lire, salut !

Honnêtement je ne suis pas vraiment ravi de comment j'ai écris ça, mais j'ai pas vraiment le temps en ce moment pour écrire tout bien, tout long et tout beau. D'ailleurs ya sûrement des fautes, mais j'ai la flemme de chercher, alors je m'en excuse '3'


On m'appelle Zizi (no kidding)
J'ai 16 ans (presque, c'pareil)
Comment j'ai découvert le forum ? on a fouillé longtemps !
Qu'est ce j'en pense ? il a franchement l'air cool et si je peux jouer un dragon c'est encore pus cool
Je viendrais surtout le week-end car chui en internat
J'ai lu le règlement: Validé par Arthur


Dernière édition par Matt Rousseau le Mer 14 Aoû - 19:57, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 29/05/2013

Feuille de personnage
Race: Ange Déchu
Groupe: Personnel
Chambre: N°1(2e étage)
• Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! Vide
MessageSujet: Re: • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! EmptyLun 12 Aoû - 3:17

Bienvenue parmi nous ! J'espère que tu te plairas ici. Bonne chance pour ta fiche ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Dragon
Groupe:
Chambre: N°xx
• Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! Vide
MessageSujet: Re: • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! EmptyMer 14 Aoû - 19:58

J'ai tout fini ! Huhuhu ♫ Venez me valiiideeer \o/ Youpiiiie \o/ *se calme* :3 j'vous aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 4
Date d'inscription : 29/05/2013

Feuille de personnage
Race: Ange Déchu
Groupe: Personnel
Chambre: N°1(2e étage)
• Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! Vide
MessageSujet: Re: • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! EmptyMer 14 Aoû - 21:02

Hum.... Déjà je ne peux pas te valider parce qu'un élève ne peut pas avoir 214 ans... Je lirais le reste quand tu auras modifié ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Race: Dragon
Groupe:
Chambre: N°xx
• Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! Vide
MessageSujet: Re: • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! EmptyMer 14 Aoû - 21:27

Oh. Zut. Ben je modifierai ça dans quelques jours maximum. Grrr, tant pis xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
• Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! Vide
MessageSujet: Re: • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! • Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule ! Empty

Revenir en haut Aller en bas

• Matt - PLATON ! La philosophie dans ta gueule !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'académie des anonymes ::  :: Fiches des personnages :: En attente-